La consommation d'énergie du bitcoin

Benoît Fruchard 01 juin 2021

De nombreuses personnes s’inquiètent de la consommation d’énergie du bitcoin et surtout de son impact environnementale. C’est le cas notamment d’Elon Musk, qui souhaiterait verdir le bitcoin et limiter l’énergie nécessaire à sa production. L’énergie nécessaire est souvent comparée à l’énergie du système financier traditionnelle. Nous allons voir les différences et les atouts du bitcoin.

Quelle est la consommation d’énergie du bitcoin ?

L’énergie nécessaire consommée pour le bitcoin serait de 0,6% de la production d’électricité mondiale selon le Cambridge bitcoin (CBECI). Mais cette consommation est non-linéaire. C’est en cela que la nuance avec le système financier est important. Le système financier traditionnel a une relation linéaire entre l’utilisation et la consommation d’énergie. Plus il y a d’utilisateurs qui participent au système, plus il consomme d’énergie. Plus il y a de transactions dans le système existant, plus il consomme d’énergie.

Cette augmentation de la consommation d’énergie est due à l’augmentation du nombre d’agences bancaires, de distributeurs automatiques de billets, de centres de données bancaires, de points d’extrémité dans les réseaux de cartes, etc. Augmentez le nombre d’utilisateurs et vous augmentez la consommation d’énergie. Augmentez le nombre de transactions et vous augmentez la consommation d’énergie.

Le réseau bitcoin fonctionne différemment qu’un réseau classique

Heureusement, ce n’est pas ainsi que fonctionne le réseau bitcoin. Il n’y a pas de relation linéaire entre l’utilisation et la consommation d’énergie. La blockchain a besoin de la même consommation d’énergie pour traiter les transactions de 10, 100 ou 1 000 transactions. Dans le même ordre d’idées, le réseau consomme la même énergie, qu’il soit utilisé par 2 personnes ou par 2 millions de personnes. C’est à cela que ressemble une relation non linéaire entre l’utilisation et la consommation d’énergie.

La technologie bitcoin évolue

De nombreux efforts sont faits et en cours à travers les blockchains pour tirer parti de la technologie. La volonté est que l’ajout de milliers ou de millions de transactions (et par conséquent d’un plus grand nombre d’utilisateurs) n’ait aucun impact sur la consommation d’énergie de la blockchain bitcoin.

Le système bancaire traditionnel doit augmenter sa consommation d’énergie à mesure que de plus en plus de personnes deviennent bancarisées, tout en augmentant sa consommation d’énergie pour servir plus de transactions. Le bitcoin, en revanche, n’a pas besoin de faire cela. Il tire simplement parti de la technologie de mise à l’échelle pour accroître l’adoption par les utilisateurs et la vitesse des transactions sans avoir à augmenter matériellement la consommation d’énergie.

D’où vient l’augmentation de la consommation d’énergie du bitcoin ?

La réponse est simple : l’incitation financière à la décentralisation. Voici comment cela fonctionne : chaque transaction est accompagnée d’une « récompense ». Cette récompense était au départ de 50 bitcoins et est réduite de 50 % tous les quatre ans. Aujourd’hui, la récompense est de 6,25 bitcoins (environ toutes les 10 minutes). Cela signifie que l’ensemble des mineurs sont payés environ 30 millions d’euros par jour au prix actuel du bitcoin. Si vous voulez votre part des 30 millions d’euros de revenus quotidiens, vous devrez dépenser de l’énergie pour miner.

Plus il y a de mineurs qui rejoignent le réseau, plus le réseau devient décentralisé. Il s’agit d’une belle incitation financière pour optimiser la volonté finale du bitcoin : la décentralisation.

La consommation d’énergie du bitcoin dans le futur

Le nombre d’utilisateurs ou de transactions sur le réseau bitcoin n’a pas d’importance. L’élément le plus important pour déterminer l’augmentation ou la diminution de la consommation d’énergie est la valeur de la récompense du bloc (ou le revenu quotidien des mineurs). Le bitcoin pourrait faire fonctionner l’ensemble du système financier avec la consommation d’énergie actuelle (en termes d’utilisateurs et de transactions).

La technologie n’est pas encore prête pour ce niveau de vélocité, mais c’est vers cela que nous nous dirigeons. Cela ne signifie pas que la consommation d’énergie n’augmentera pas à l’avenir. En fait, il est presque garanti qu’elle augmentera au fil du temps. Mais la raison de cette augmentation ne sera pas l’augmentation du nombre d’utilisateurs et de transactions, mais plutôt le fait que la récompense économique pour l’amélioration de la décentralisation ne fera qu’augmenter en valeur.

Il est nécessaire de remplir ce champs.
Votre nom est requis.